Qualité et technologie

Organisation et technologie

Les deux usines ont été conçues pour garantir le flux optimal de tous les matériaux: les locaux de production commencent avec l’entrepôt de matières premières et les emballages, on trouve ensuite le département de torréfaction, le département de production des pâtes à tartiner et celui des chocolats, puis le département de la mise en confection et l’entrepôt des produits finis.
Les entrepôts sont entièrement informatisés avec des systèmes RF ; de cette façon l’utilisation correcte des matériels selon la logique PEPS est garantie, et il est possible d’avoir une vision précise des stocks.

La torréfaction des noisettesTostatura nocciole
La première phase de travail, qui est également la plus importante, est celle de la torréfaction des noisettes. Elle est effectuée avec un torréfacteur traditionnel tournant à gaz qui permet d’obtenir un degré idéal de torréfaction. Les noisettes entières torréfiées sont immédiatement réduites en pâte et utilisées afin de garantir leur fraîcheur et de préserver leurs qualités organoleptiques.

La préparation de pâtes à tartiner
Le département de préparation des pâtes à tartiner est l’un des plus innovants. La technologie et les équipements que nous utilisons sont des machines adaptées pour le travail du chocolat. Ils s’adaptent donc parfaitement à la production de pâtes à tartiner. Le cycle de production prévoit en séquence de balances pour peser les matières premières, suivies des mélangeurs, des pré-affineuses à 2 cylindres, des affineuses à 5 cylindres avec des cylindres de 2 500 mm de longueur, des conches pour le mélange de la pâte à tartiner puis des silos pour stocker le produit en attente d’être confectionné.
Tout le département est régulé par un ordinateur de supervision qui gère tout le cycle de façon autonome. La capacité de production équivaut à 5 500 kg de produit par heure.
Depuis de nombreuses années, nous avons choisi d’adopter le concept de « redondance » dans tout le département : nous disposons d’une machine de réserve n’étant pas mise en fonctionnement pour toutes les principales machines afin de ne jamais interrompre le cycle de production. Cela permet également d’effectuer un bon entretien des machines, indispensable pour que tous les équipements demeurent efficaces. Un équipement efficace garantit une productivité constante ainsi qu’un niveau de qualité toujours élevé, ce qui est primordial.

L’emballage
L’emballage pour le retail se déroule dans un vaste département doté de 7 lignes monoformat.
Avec une capacité supérieure à 2 500 kg par heure, les lignes principales traitent des pots de 750 g et de 400 g, en verre et en PET, de façon complètement automatique.
Une ligne flexible permet la mise en confection de contenants de différentes tailles comme des tasses, des verres et même des deux formats précédemment cités.
Deux lignes pour les snacks (pâte à tartiner et gressins).
Une ligne pour les portions individuelles monodoses destinées à l’Horeca.
Une navette automatique transfère tous les produits à l’entrepôt des produits finis.